Les points relais sont-ils rentables pour les commerces de proximité ?

Au cours des dernières années, de plus en plus de petits commerces exercent en parallèle, une activité de point relais où ils réceptionnent les colis de marchandises achetées en ligne. Certains commerçants considèrent que l’activité est très prenante, mais pas vraiment rentable compte tenu du temps qu’il faut pour trier et assurer les retraits.

Réceptionner un colis dans un magasin de quartier

Vous avez commandé des livres et en mode de livraison, vous avez fait le choix d’une livraison en point relais. Avec l’essor croissant des activités de e-commerce, est-il vraiment intéressant de figurer sur une liste de points relais, voilà la question que se posent les gérants de magasin intéressés par cette activité complémentaire. Tout d’abord, dans la pratique on constate qu’il n’est pas toujours facile de se faire recruter par un réseau et devenir point relais. En effet, le commerce doit de préférence disposer de facilités de parking pour que les clients qui viennent récupérer un colis puissent s’arrêter rapidement sans avoir à chercher une place de parking.

Une activité d’appoint faiblement rémunérée

Le commerçant qui se lance dans une activité de points relais ne pourra pas espérer en tirer un gros revenu : en moyenne 400 à 500 euros supplémentaires, car chaque paquet retiré rapporte de 30 centimes à 3 euros pour un paquet volumineux. Les revenus générés par le retrait de colis ne sont pas réguliers et fluctuent avec les ventes du commerce en ligne. En fait, comme le souligne un directeur de réseau « Le vrai gain pour le commerçant se situe dans l’attrait d’un nouveau profil de consommateurs ». C’est ainsi le point relais devient un argument pour augmenter la propre activité commerciale d’une épicerie, fleuriste, tabac-presse… car en retirant un colis le client peut être tenté de faire un achat dans le magasin, ce qui s’appelle en langage marketing, attirer des prospects.

Apporter de nouveaux clients

Les commerçants qui deviennent des points relais ont de bonnes chances de drainer de nouveaux clients par le biais de cette activité. En effet, quand on vient retirer un colis, on peut facilement être tenté de revenir dans ce magasin parce qu’un objet, un produit avait attiré notre attention. Le point relais peut aussi être une manière de fidéliser une clientèle existante et en même temps d’attirer de nouveaux clients. Tout dépend du type d’activité exercé par le commerçant du point relais : par exemple un tabac-presse risque d’attirer davantage de clients qu’un garage automobile.

La livraison urbaine est-elle à la mode ?
Conseils à suivre pour créer son propre commerce